Le tryptophane dans tous ses états

Le tryptophane, vous en avez certainement déjà vu dans les rayons de compléments alimentaires de votre parapharmacie ou boutique bio. En effet, c’est un adjuvant alimentaire indispensable pour le bien-être. Précurseur de sérotonine, l’hormone du bonheur, le tryptophane est destiné à augmenter son taux. Acide aminé essentiel, le tryptophane a également un rôle essentiel dans la construction des protéines.

Utile dans sa globalité et dans le bien-être holistique, nous verrons aujourd’hui son importance en tant que précurseur métabolique.

Tryptophane_reconnexion_au_naturel

Le tryptophane se trouve-t-il dans notre assiette ?

Oui !

Le tryptophane se trouve dans nos aliments. C’est pourquoi avoir une alimentation équilibrée est très important. S’il est un élément essentiel à la construction des protéines, ce n’est pourtant pas dans la ration protéique que vous allez en trouver le plus. En effet, le tryptophane se trouve principalement dans les glucides comme le riz complet, les légumineuses, les céréales, les pâtes, les pommes de terre. Mais aussi dans le miel naturel et non industrialisé, les fruits secs (oléagineux), les œufs, les produits laitiers, le chocolat noir et la banane.

Les personnes qui consomment ces aliments de manière trop modérée risquent une baisse du taux de sérotonine dans le sang. S’en suit une série de désordre métabolique.

À quoi sert le tryptophane dans l’organisme ?

L’organisme a un besoin régulier et constant de tryptophane. En, effet, ses fonctions principales permettent à l’organisme de :

- Avoir un bon sommeil de qualité ;

- Diminuer les insomnies légères ;

- Réduire l’appétit ;

- Diminuer la sensation de faim ;

- Stabiliser l’humeur ;

- Améliorer l’état psychologique global ;

- Diminuer la dépression ou les états dépressifs ;

- Limiter les anxiétés et les angoisses.

On comprendra rapidement qu’une carence en tryptophane favorisera l’anxiété, le mauvais sommeil, la dépression, l’irritabilité ainsi que les troubles alimentaires, dont les fringales de sucres, en fin de journée.

C’est en réalité un manque de sérotonine qui sera responsable de ces désordres métaboliques. On n’y pense pas forcément toujours, mais lorsque quelque chose ne va pas, parfois, regarder du côté de son assiette peut changer les choses. En modifiant quelques habitudes alimentaires, tout peut rentrer dans l’ordre. Vous n’arrivez pas à dormir ? Avant d’entamer une quelconque cure, tentez de réguler votre assiette.

Vous avez des fringales en fin de journée ? Généralement vers 17 h ? Avant de penser à faire un régime privatif, regardez du côté de votre sérotonine, peut-être que la réponse se trouve tout simplement là.

Parfois, les causes ne sont pas celles auxquelles on pense.

Faut-il prendre des compléments alimentaires de Tryptophane ?

Ce n’est pas obligatoire, mais parfois nécessaire.

Lorsque le taux de tryptophane est trop bas pour retrouver rapidement un bon état de santé, une prise nutritionnelle peut résoudre les problèmes plus rapidement. En quelques semaines de comprimés quotidiens, l’organisme augmente alors la synthèse de sérotonine pour rétablir l’équilibre.

Pour que la sérotonine soit correctement synthétisée par l’organisme, il faut que le taux de tryptophane atteigne un certain palier. Et ce n’est pas toujours simple ni rapide. C’est pourquoi certains ont recours à des compléments alimentaires de qualité pour retrouver la santé plus efficacement.

Attention néanmoins, l’importance est de le prendre sous sa forme lévogyre (L-Tryptophane) pour une efficacité contrôlée.

De plus, le tryptophane est un acide aminé très sensible aux agressions extérieures. D’ailleurs, il est détruit lors de la cuisson, on dit qu’il est pyrolysé. Si vous souffrez d’une carence, ne vous culpabilisez pas. En effet, les aliments modernes sont moins riches en bons nutriments à cause de l’industrialisation et des pesticides. Le taux de tryptophane au sein d’un aliment est réduit, il faut donc en consommer plus. Il est parfois plus simple d’ajouter un comprimé à son assiette équilibrée.

Comment peut-on remarquer une carence en tryptophane ?

Saviez-vous que le tryptophane était très peu stocké dans l’organisme ? Dès lors, une carence est vite arrivée. Elle se traduit généralement par des troubles du sommeil, de l’humeur et de l’alimentation. Des maux de tête, un retard de croissance chez les enfants.

Si vous avez un doute, que vous ressentez ces différents symptômes, n’hésitez pas à en parler à votre naturopathe ou médecin traitant. Lui seul pourra confirmer ou infirmer votre carence.

Comment prendre son comprimé de tryptophane ?

Très mal assimilé lors des repas, on conseille dès lors de prendre le cachet à distance des repas, à savoir 30 minutes avant ou 2 heures après, lorsque la digestion est terminée. Idéalement, pour une efficacité optimale, prenez votre comprimé de tryptophane vers 17 h, car il agira au cœur de vos besoins.

La nature a tendance à nous donner tout ce dont nous avons besoin. Néanmoins, certains aliments sont dénaturés avec l’industrialisation en masse. Il arrive alors qu’un déséquilibre nutritionnel arrive et trouble l’organisme. Retrouver un bien-être passe parfois par l’assiette, pensez à trouver votre harmonie en équilibrant vos repas et en les complémentant si nécessaire.

Vous ne savez pas quel complément à base de tryptophane prendre ? Je vous conseille le Safranal tri-actif de chez Copmed. Conseillé à de nombreuses reprises, je suis convaincue par son efficacité. De plus, sa composition est naturelle et parfaite pour rétablir l’équilibre et l’harmonie holistique. En cas de commande, merci d’utiliser le code praticien A33205.

 

science naturopathie

Ajouter un commentaire

Inscrivez-vous à la Lettre Inspirante du Jeudi

et recevez une méditation guidée de purification.

Lettre_Inspirante_Reconnexion_au_naturel_alexia_bernard